FaceBreaker

Premier titre du géant Electronic Arts sous son nouveau label Freestyle, Facebreaker se veut le digne successeur d'un certain Ready to Rumble. Douze boxeurs complètement barrés au style bien trempé, un système de jeu qui mise tout sur le fun immédiat, en font un titre d'une fraîcheur inespérée au coeur d'un été chaud niveau température mais assez frisquet concernant les annonces de titres fracassants en développement.

Facebreaker

Dans la catégorie des jeux de boxe, il y a deux écoles. A ma droite, une simulation sérieuse et particulièrement réaliste avec perles de sueur, éclaboussures de sang et KO au ralenti, j’ai nommé Fight Night. Dans le coin opposé, rien. Enfin du moins pour le moment. C’est en partant de cette observation que les équipes de Electronic Arts Vancouver se sont mis dans la tête de sortir des cartons un jeu de baston défouloir qui ne se prend pas du tout au sérieux. A l’instar d’un Punch Out ou plus récemment Ready to Rumble de Midway, Facebreaker mise tout sur une prise en main hyper rapide, des enchaînements faits de matraquage de boutons, de parades et autres contres dévastateurs, et pour finir des combos qui offrent au joueur le plus méritant la victoire sur un plateau. Pour s’assurer un capital sympathie dès les prémices du développement de ce nouveau projet, les développeurs de Electronic Arts se sont concentrés sur la création d’un casting haut en couleur.



Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 18

Deux gabarits différents pour deux styles de combat différents.




Imaginez un boxeur ébène bodybuildé façon Blade le chasseur de vampires, une combattante sexy à la classe de Cloud de Final Fantasy VII, un gros bourrin sans cervelle made in Russie tendance Schwarzie, un geek bien en chair aux mouvements directement inspirés par les films Matrix, Karaté Kid ou encore le fameux jeu Street Fighter II, et vous aurez une petite idée du tableau. Une mention spéciale pour Socks, personnage sorti tout droit de l’asile qui arbore fièrement deux chaussettes/marionnettes en lieu et place de ses gants de boxe provoquant à chaque apparition l’hilarité de l’assistance. Chacun de ces jolis zouaves a bien évidemment son style de combat de prédilection avec forces et faiblesses, ainsi qu’une palette de coups redoutables pour achever son adversaire lorsque la jauge de puissance le permet. Le système de jeu s’articule autour d’un basique pierre/papier/ciseau remplacé pour l’occasion par le punch puissant, le coup faible et la parade. Pour faire monter sa jauge de spécial, on assènera une pluie de coups à son adversaire sans que celui-ci ne vous interrompe. Il suffit alors d’activer une furie à l’aide des gâchettes pour envoyer valser le quidam et le reprendre au vol avec un coup identique au dernier de la série (au visage ou au ventre). A la manière d’un Gamebreaker dans la série NBA Street, il sera même possible de l’envoyer définitivement au tapis et de remporter la victoire (sans passer par les trois KO réglementaires) si l’on place une furie ultime.


Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 29
Et un uppercut dans tes dents le crâne chauve, un !






Rapide, furieux et drôle à souhait avec ses personnages hauts en couleur et ses rings originaux, Facebreaker nous a laissé un double sentiment après notre session de jeu sur une version avancée. Si l’ambiance et le fun qui se dégagent de ce titre aux multiples possibilités tordantes (comme celle de pouvoir créer son boxeur avec une photo à l’aide d’une caméra branchée sur la console (Eyetoy…) ou en téléchargeant une photo à partir du net) sont indéniables, le manque de profondeur du gameplay risque de rebuter les amateurs de jeux de combat plus hardcore (Tekken, Virtua Fighter…). A la manière d’un Dead or Alive, Facebreaker mise beaucoup sur les contres et les parades, obligeant les joueurs à affronter un adversaire de même niveau sous peine de nuire grandement à l’expérience de jeu. Quoi qu’il en soit, il nous tarde de voir arriver la démo sur les services en ligne des consoles next-gen afin de s’entraîner en vue de la collection de trophées que nous souhaitons ardemment réaliser grâce à la fonction qui offre la possibilité d’accrocher la tête de ses victimes dans un des sous-menus du jeu.



 

Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 38Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 51Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 60Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 61Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 62Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 63Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 64Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 65Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 66Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 67Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 69Aperçu Facebreaker Playstation 3 - Screenshot 70

 

Toutes les vidéos de Facebreaker

Source : Jeuxvideo.com